Ouverture suite...

Publié le par AC Chemin Long

Ouverture du Codep FFCT du Lot (par Hugues & Lulu !)

Ce premier dimanche de Mars, avec sa journée printanière fut un beau succès en affichant 200 personnes : comprenant vététistes, cyclos  et randonneurs…

L’inscription à 8H30  à la salle des fêtes de Livernon, a connu son affluence au vu des températures négatives de ce début de matinée !! aussi, les adhérents se précipitent vers café et chocolat chaud ! dès 9h, on enfourche les bécanes pour retrouver le plaisir du bitume et réactiver l’usage  des yeux…

Cette multitude de petits villages pittoresques, entre  murets de pierre sèche et caselles excitent notre curiosité et emballent nos jambes…

039 Hugues le fr+¿re de Bruno !Au fur et à mesure que les heures passent, le soleil réchauffe nos doigts crispés sur le guidon et nos pieds engourdis. Nous partons sur le Grand Circuit proposé, pour emprunter les routes du Parc naturel régional des causses du Quercy.

Peu après Livernon, c’est le village de ST Simon que nous traversons, à 360 m d’altitude, nous y découvrons la salle des fêtes, une bâtisse originale avec sa tour pigeonnier.

Dans les champs, les troupeaux de moutons surpris, lèvent la tête lors de notre passage, tous ces derniers mois avec la neige, ils n’avaient pas l’habitude de voir  des cyclo-randonneurs !

Continuons vers les hameaux de Lalinié, le Cornouiller puis traversons la ligne de chemin de fer : Flaujac gare qui est encore présent dans les mémoires, puisque deux accidents l’ont mis en première page des journaux locaux et nationaux…

Arrivons à Reilhac : ce nom de formation Gallo-romaine signifiait le domaine de Regulius. Ce village possède le plus grand lac du Causse, nous ne le verrons pas, le temps n’est pas à la flânerie !

Nous nous devons, de rendre une visite de courtoisie à Lunegarde, avec ses 100 habitants, ce village situé à 422m d’altitude possède une légende : il y a très très longtemps… un moine quittait Marcilhac et s’enfonçait dans les forêts profondes bravant  mille dangers .Il emportait un trésor pour le cacher, le soustraire aux brigands. Une nuit il trouva une clairière au milieu d’un plateau désertique, c’est ici que s’arrête mon voyage.Il creusa un grand trou, y enterra le trésor, levant les yeux au ciel étoilé éclairé par une lune merveilleuse il dit : « Lune je te confie le trésor, tu en as la garde », et depuis ce jour et jusqu’à la fin des temps ce lieu se nomme LUNEGARDE.

029 Pause p+óte de fruit de Paul +á Lunegarde !Profitons de cet arrêt photos, pour goûter aux pâtes de fruit de Paul et faire un tour des lieux : une belle demeure, le calvaire et l’église. Un parfum d’évasion nous gagne et nous devons poursuivre notre destin vers Fontanes-du-causse à 390m d’altitude et sa faible population… 

Un monument historique en fait sa renommée avec le Dolmen dit Pierre levée de Nougayrac, que nous n’avons pas le temps de voir !!

Tiens, ça roule tout seul, enfin presque, on en bave un peu, mais le Causse est rude ! avec ses grimpettes et ses descentes !

Enfin, Labastide-Murat, nichée sur un plateau calcaire à 450m, au centre du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy .C’est un carrefour de nombreux centres touristiques, avec ses 677 habitants. Ceux sont les Seigneurs de Gourdon, qui lui confère l’appellation de Bastide .On peut y visiter le Musée Murat, ancienne auberge de la famille Murat qui hébergeait les pèlerins de Compostelle et de Gourdon.

D’autres villages typiques  vont s’égrener le long du Causse, sur cette route de cocagne… Soulomès petite bourgade puis Caniac du causse, un haut lieu de la résistance, fait partie des dix-sept communes de France décorée de la médaille de la renaissance. La forêt de la Braunhie à l’avantage de se situer à l’entrée de Caniac,  le point culminant est Pech cendrié avec ses 467m .

Traversons le charmant village de Quissac puis Espédaillac et l’arrivée se fait sentir… Livernon est annoncé ainsi que son Dolmen : La pierre Martine classé monument historique. Il possède également un aérodrome (Figeac-Livernon). Le site archéologique de la Borde, le Menhir de Belinac et l’église St Rémy en font une curiosité…

Une personnalité lié à la commune, un homme de lettres et archéologue : Jacques-Antoine Delpon.

Le soleil est au plus haut, il annonce l’heure de l’apéro à la suite duquel le repas convivial clôturera cette belle journée… Chacun fait part de ses projets pour les mois prochains dans ce beau département du Lot, d’autres lieux de Midi-Pyrénées et d’ailleurs…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article